Gioia Albano

Retour à la liste

Ajouté le 19 avr. 2019

Croquis pourquoi ? #4 Behind the face (derrière le masque)


"The face behind"

Pour réaliser ce croquis ma première idée était la tristesse derrière le masque. Cet état qui me rend plus vulnérable que j'ai du mal à accepter et qui est plus difficile à partager avec les autres.
Je me dis que porter un masque ça ne m'appartiens pas mais dans la réalité ce n'est pas evident.
Souvent cet état se cache derrière la rage. C'est plus facile d’être fâchée pour moi que d'avouer ma tristesse.

Car la tristesse a souvent des origines profondes que je n'arrive pas toujours à creuser .


La tristesse est aussi souvent lié à la solitude et à s'aimer soi-meme , quelque chose dont ont parle pas mal mais qu'on ne sait pas forcement réaliser. Quelque chose qu'on a du mal à regarder.

Le contraire de la solitude ce sont souvent les autres : les parents, les compagnes ou compagnons, les amis, les enfants etc.

A chaque fois qu'ont attends des autres de nous rendre "moins seuls" on se trompe car ça ne peux pas marcher comme ça, ce n'est que une illusion. Bien sur les autres sont important, les relations, les amours, les échanges. Mais pouvons-nous dépendre de cela? On confond (moi la première)   souvent les choses.

Au final ce n'est pas parce quoi nous avons d'autres personnes dans notre vie que nous pouvons oublier de nous aimer nous-meme , de nous être fidèles, de connaitre notre essence et faire notre parcours.Les autres se sont ceux que peuvent marcher avec nous mais notre chemin reste notre chemin. Si eux s’éloignent (temporairement ou pour toujours ) pouvons-nous abandonner notre parcours, notre essence et s’éloigner de nous-memes jusqu’à nous perdre parfois ? Et si ces personnes suivent leur chemin parallèle au notre mais qu'ils sont plus loin derriere ou devant ? Doit-on s’empêcher de continuer ?     

Nous rapprocher de notre véritable essence et accepter l’état dans lequel nous nous trouvons fais partie d'un processus pas evident et pourtant c'est la premiere chose qui se remarque dans notre relation avec les autres et avec le monde. Et reste pour moi quelque chose de fondamental.

Si on attends que cet inconfort se termine c'est que nous n'avons pas encore creusé suffisamment dans nous meme et qu'on oublie de découvrir et demander à nous meme ce qu'on cherche à l’extérieur. La tristesse peut servir à nous faire comprendre cela pour aller de l'avant. Ce processus n'est pas encore facile pour moi, d'où la réflexion par rapport à ce qu'il y a derriere . Derriere c'est moi.

A suivre donc ...

Vous étés les bienvenues à rejoindre mes contactes privés    

 

Créé avec Artmajeur